Comment arrêter de grignoter ?

La stratégie anti-grignotage de Jean-Michel Cohen

Vous grignotez et souhaiter arrêter ? Le docteur Jean-Michel Cohen vous propose en vidéo quelques petites astuces pour y parvenir.

  • Identifier l’heure du grignotage :
    Cela peut-être à une heure précise ou à des moments précis de la journée (ex : fin d’après-midi). Il peut aussi s’agir de la nuit, si l’on n’arrive pas à dormir par exemple.
  • Identifier la situation : Seul, isolé ? Une situation où il y a eu une émotion ou un évènement particulier ? Est-ce une situation où beaucoup de gens autour de vous sont en train de manger ? Autant de questions auxquelles Jean-Michel Cohen vous propose de répondre pour mieux appliquer la stratégie anti-grignotage.
  • Identifier les produits : n’importe quoi ? Des produits sucrés ?

C’est en fonction de ces trois questions que l’on peut mieux identifier les causes du grignotage pour mieux le combattre.

Plusieurs types de grignotage

Le nutritionniste Jean-Michel Cohen identifie 4 types de grignotage :

Le grignotage de stress où les aliments vont alimenter le circuit du plaisir, il s’agit là de la gestion des émotions.

Deuxième type : le grignotage d’ennui. Celui-ci s’élimine par l’action.

Le troisième est un grignotage de gourmandise : on a ici une certaine forme d’addiction, explique du docteur Cohen (ex : la caféine que contient le chocolat comme évoqué dans les choix alimentaires de Jean-Michel Cohen) mais aussi par certaines substances qui auraient une activité antidépresseur. La seule technique efficace dans ce cas est l’élimination des produits qui sont attractifs (ex : produits sucrés). .

On peut pour ce faire acheter des portions au lieu d’acheter une tablette entière de chocolat par exemple. Ceci permet une gestion plus sophistiquée du grignotage indique Jean-Michel Cohen.

Le dernier type de grignotage est celui par faim. On est là dans un grignotage par sensation de faim car l’on a pas rempli la fonction de manger du repas et qu’on l’a mal composé d’où la nécessité de commander correctement le repas avec suffisamment de protéines et d’organiser le grignotage.

Les astuces face au grignotage, explications par Jean-Michel Cohen

  • Vider les placards : moins vous avez de choses à la maison et moins vous risquez de grignoter.
  • Utiliser les produits de remplacement : en d’autres termes, il faut utiliser les produits qu’on peut grignoter qui vont valoir le moins cher possible (ex : yaourts doubles protéines). Ils empêchent d’avoir faim après. Autre astuce : les produits moins caloriques comme les compotes de fruits. On peut même les mélanger à un yaourt pour donner un bol très rassasiant, indique le docteur Jean-Michel Cohen. Les pommes à croquer sont elles aussi un bon produit de remplacement en cas de grignotage. Autre aliment : les œufs durs, on va monter la dose de protéine sur un produit peu calorique. Autre aliment salé : le jambon qui lui aussi est peu calorique et contient pas mal de protéines.
  • Il faut savoir, rappelle Jean-Michel Cohen, que l’on n’arrête pas le grignotage du jour au lendemain. On prend progressivement les choses en main et on s’améliore
  • Favoriser l’activité physique : une marche rapide de 20 à 30 minutes a, selon une étude, pour effet de modérer l’appétit. Cela permet d’oublier l’envie de grignotage et l’apport de l’activité physique est d’entraîner une sensation de coupe-faim, indique Jean-Michel Cohen.
  • Décaler les grignotages : faire tenir dans le temps le désir de grignoter et observer combien de temps on est capable de lutter contre ça.
  • Tenir un carnet alimentaire : on a tendance à observer une diminution globale des aliments chez ceux et celles qui tiennent un carnet alimentaire. Pourquoi ? Car la vision de la nourriture correspond beaucoup plus à la réalité que la sensation d’avoir mangé, explique le nutritionniste Jean-Michel Cohen.