Comment limiter le gaspillage alimentaire ? Astuce de Jean-Michel Cohen

Le gaspillage alimentaire atteint des chiffres records

Le gaspillage alimentaire atteint des chiffres records

Le saviez-vous ? Chaque français jette en moyenne 32 kilos d’aliments par an et 1 milliard 300 millions de tonnes de denrées alimentaires sont gaspillées partout dans le monde.
Avant de partir en vacances, que faire pour ne pas gaspiller ce qui se trouve dans votre frigo ? On va penser à cuisiner ce qu’il reste, préconise Jean-Michel Cohen, mais pas seulement ! Quelques astuces prodiguées par le médecin nutritionniste.

L’anticipation face à la tentation

Ce dernier rappelle que la plupart des gens sont suffisamment prudents pour anticiper une semaine avant leur départ le fait de ne pas remplir de frigo de façon outrancière. Et ce, même si dans les supermarchés l’on a tendance à plus guidé par le désir (notamment pour le grignotage) que par le besoin, précise le nutritionniste Jean-Michel Cohen. Ainsi, l’on se retrouve à accumuler un certain nombre d’aliments.

Deux stratégies expliquées par Jean-Michel Cohen

La première de ces stratégies est d’éteindre le réfrigérateur, ce qui est intéressant après avoir bien sûr tout vidé, précise Jean-Michel Cohen. Une fois vidé, un nettoyage de votre réfrigérateur est d’ailleurs conseillé. En effet, on oublie de dire que le réfrigérateur peut être une source de pollution microbienne ou microbique. Beaucoup de gens ne lavent pas le frigo, donc on peut profiter des vacances pour le laver avec un peu d’eau de javel, illustre Jean-Michel Cohen, le débrancher avant le départ et on recommence la même opération lorsque l’on revient. Il ne faut pas oublier de laisser la porte ouverte.

Jean-Michel Cohen explique que lorsque l’on vide un réfrigérateur, certaines choses doivent absolument être jetées : tout ce qui est périssable tôt comme les produits laitiers. En effet, ces derniers ne peuvent pas être conservés pour une période trop longue et si le réfrigérateur est fermé, il est totalement impossible de les garder, précise Jean-Michel Cohen. L’astuce est de les donner à des voisins, des amis, de la famille…pour ne pas les gaspiller. Les emballages sous vide ne tiendront pas à température ambiante (si le réfrigérateur est ouvert) et il est impossible de le conserver même fermé.

Cuisiner les restes est une option

Cuisiner les restes est une option

La seconde stratégie consiste à cuisiner les restes, indique le docteur Jean-Michel Cohen. Il existe heureusement de multiples façons d’utiliser les restes. Ceci est valable essentiellement pour les fruits et légumes. Ceci est valable également pour les restes de viande. La seule façon de les conserver est de les cuisiner préalablement et ensuite de les congeler. Quand ils sont congelés à -18°C ou -21°C, de nombreuses choses peuvent être conservées, explique Jean-Michel Cohen. Il faut savoir que dans le congélateur l’on peut conserver les emballages sous vide sachant que les dates de péremption sont souvent sécuritaires et il y a toujours quelques jours voire une semaine de battement. Par exemple, illustre le docteur Cohen, un yaourt est consommable une semaine après la date inscrite sur l’emballage, sous réserve qu’il ait été bien conservé.

Pour les fruits, pourquoi ne pas en faire des compotes et les garder dans le réfrigérateur? Elles ne s’altéreront pas car le sucre est un conservateur. C’est la même chose pour les légumes, précise Jean-Michel Cohen: l’on peut les cuisiner avant de les mettre au congélateur contrairement aux fruits car il n’y a pas le sucre pour les conserver. L’on peut aussi garder dans le réfrigérateur, si celui-ci est laissé ouvert, les sauces et condiments (ex: ketchup, mayonnaises) si le frigo est allumé et à condition que les boîtes ne soient pas ouvertes exception faîte de la moutarde et du ketchup, précise Jean-Michel Cohen. Ceci s’explique par le fait qu’ils contiennent ou du sucre ou de la graisse, ce qui aide à la conservation.

En revanche, pour les sauces mayonnaise, béarnaise etc, les compositions sont différentes, indique le docteur Cohen, il vaut mieux donc les donner. Les emballages sous vide, s’ils ne sont pas ouverts, peuvent se conserver à condition de respecter la date de péremption (ex : charcuterie, saumon fumé…)

Chaleur et conservation

Si l’on fait ses courses un peu loin de son habitat par temps de forte chaleur sans glacière, cela ne pose pas de problèmes pour les emballages sous vide à moins d’une température vraiment extrêmement forte auquel cas le produit sera désagrégé via le plastique rendu perméable, explique Jean-Michel Cohen. Mais en général, le produit risque de perdre un peu de son aspect car il y a un aspect cuisson qui se produit par la chaleur et la conservation sous vide mais le produit en lui-même va rester sain, aucun microbe ne va se développer à l’intérieur, rassure le nutritionniste.

L'huile se conserve aussi au frigo, précise Jean-Michel Cohen

L’huile se conserve aussi au frigo, précise Jean-Michel Cohen

Les huiles

Le saviez-vous? Au lieu de les conserver au placard, il est plus intéressant de conserver les huiles dans le réfrigérateur, indique Jean-Michel Cohen. Cela permet de garder leur bonne valeur gustative et éviter une dégradation à l’air.

De façon générale, le réfrigérateur est une excellente source de conservation même pour les bocaux et conserves. Tout ce qui est cuisinable est congelable. L’on peut par exemple tout à fait congeler du saumon. En revanche, le problème de la congélation, c’est la décongélation. Il faut toujours passer par le réfrigérateur et ne pas le laisser à l’air. Dans ce dernier cas, il serait dégradé par l’air en termes gustatifs.

En termes microbiologiques, rien n’est à craindre, rassure Jean-Michel Cohen, mais en termes de goût, oui. Pour les matières grasses comme le beurre, ne pas hésiter à les congeler, aussi surprenant que cela puisse paraître. Le beurre, une fois dans un sachet en plastique ou son emballage traditionnel, va se figer sous l’impact de la congélation et retrouver exactement sa même forme une fois décongelé.