Les sports aquatiques, alliés minceur selon Jean-Michel Cohen

L'incontournable basket-ball

L’incontournable basket-ball

Lorsque l’on parle de sport, l’on pense souvent à des jeux de sports pratiqués sur la terre ferme comme le football ou le basket, indique Jean-Michel Cohen. Néanmoins, les sports aquatiques sont également nombreux eux aussi, et prodiguent de nombreux bienfaits. Le médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen vous propose d’en savoir plus sur le sujet des sports aquatiques.

Les principaux sports aquatiques

 

De nombreux sports fitness se pratiquent en piscine

De nombreux sports fitness se pratiquent en piscine

Faire de l’exercice dans ou sous l’eau ne se résume plus simplement à la natation, rappelle Jean-Michel Cohen. En effet, ces dernières décennies ont vu l’émergence de nouvelles pratiques sportives à exercer dans l’eau. Si vous êtes en piscine, il y aura notamment l’aquagym ou l’aquafitness, cette dernière se pratiquant en bassin peu profond, explique Jean-Michel Cohen. Cependant, d’autres pratiques aquatiques en piscine ont également le vent en poupecomme le fait de pédaler dans l’eau (aquabiking) et même celui de faire des 20chorégraphies de zumba dans l’eau (aquazumba)! En vérité, certains des sports qui se pratiquent habituellement sur la terre ferme ont trouvé leur équivalent aquatique : aquajogging (appelé aussi aquarunning), aquacombat (pour les arts martiaux), aquaboxing (rien de tel pour se défouler dans l’eau) et même l’aquasculpt qui se pratique avec des altères.

Sans oublier les jeux aquatiques qui sont également des sports comme l’incontournable water-polo, rappelle Jean-Michel Cohen !

En extérieur, les activités sont moins axées « fitness » mais peuvent s’avérer plus ludiques : pensons notamment aux traditionnels surf et plongée sous-marine pour explorer un tout nouveau monde. Le kayak, le paddle, kitesurf ou encore le ski nautique . Ces pratiques sportives en plein air sont d’ailleurs davantage qualifiées de « sports nautiques ».

Ainsi, selon vos préférences et votre condition physique, Jean-Michel Cohen vous indique que le panel de choix de sport aquatique est large et que vous pouvez facilement trouver celui qui vous convient le mieux.

Les bienfaits de ces sports indiqués par Jean-Michel Cohen

Comme toute activité physique, les bienfaits sur la santé physique comme morale sont bel et bien présents. Qui plus est, si certains sont plus intenses que d’autres, vous aurez l’avantage de moins ressentir la chaleur et la sueur en étant dans l’eau et éviterez bien des risques liés aux sports tels que les claquages ou les déchirures musculaires.

De véritables atouts minceur

Les sports aquatiques type « aquafitness » sont particulièrement prisés de la gente féminine, rappelle Jean-Michel Cohen. Et pour cause : ils contribuent à galber et affiner la silhouette et réduire la cellulite. Ce sont également d’excellents brûle-calories : une heure de natation pour une femme de 60 kilos permettrait ainsi d’éliminer pas moins de 600 kcalories ! Cet atout minceur apporté par l’eau s’explique de plusieurs façons, indique Jean-Michel Cohen : tout d’abord l’effort physique fourni bien sûr mais également la température de l’eau (plus elle est froide plus le corps consomme de calories pour se réchauffer et se maintenir à 37°C) et le fait que votre corps s’oppose à la force de l’eau, bien supérieure à celle de l’air.

Par ailleurs, vous pouvez chercher à harmoniser l’ensemble de votre silhouette par de la natation ou l’aquagym qui sollicite l’ensemble des muscles par exemple. Si vous souhaitez attaquer la graisse d’une zone en particulier ou vous débarrasser d’une vilaine cellulite, sachez qu’il existe de nombreux mouvements à effectuer dans l’eau pour viser une zone précise du corps, comme dans la gymnastique traditionnelle.

l'aquabiking est devenu très populaire, rappelle Jean-Michel Cohen

l’aquabiking est devenu très populaire, rappelle Jean-Michel Cohen

Jean-Michel Cohen prend l’exemple de l’aquabike : il est particulièrement recommandé pour ceux et celles souhaitant amincir et muscler la partie basse du corps.
A l’inverse, pour le haut du corps, l’on se penchera davantage vers l’aquapunching ou « boxe aquatique » qui sollicitera bien sûr les bras mais également le haut du corps comme les pectoraux.

Des sports aquatiques pour une meilleure santé

Outre les aspects minceur présentés par Jean-Michel Cohen, les sports aquatiques offrent de nombreux bienfaits sur notre santé. Il n’est donc pas surprenant de voir des personnes âgées ou en rééducation physique s’adonner à ces pratiques sportives moins violentes que les sports sur la terre ferme.

Une fois entièrement dans l’eau, le corps « s’allège » en ne pesant alors plus que le tiers de son poids, ce qui contribue à faciliter les mouvements. Une activité physique dans l’eau serait donc « plus douce » et plus accessible à ceux et celles souhaitant se (re)mettre au sport, précise Jean-Michel Cohen. Cependant, si les mouvements sont facilités, l’effort des muscles reste à fournir face à la force de l’eau, ce qui contribue à un excellent effort musculaire sans risque de déchirure ou de grosse courbature par exemple.

L'appareil respiratoire est largement sollicité en apnée indique Jean-Michel Cohen

L’appareil respiratoire est largement sollicité en apnée indique Jean-Michel Cohen

De plus, les sports aquatiques en général tendent à améliorer les capacités respiratoires (surtout si l’on nage en apnée) et tonifier l’appareil cardio-vasculaire. Cet effet est en partie du à la contraction et décontraction des muscles dans l’eau. Cette dernière ayant un effet massant, elle contribue au retour veineux pour une meilleure circulation sanguine, précise Jean-Michel Cohen.

Sports aquatiques et bien-être

L'eau prodigue également un sentiment de bien-être

L’eau prodigue également un sentiment de bien-être

Enfin, la sensation de l’eau sur l’ensemble du corps, même en faisant du sport, prodigue un sentiment de bien-être et de détente notamment au moment du relâchement des muscles dans l’eau.

Par ailleurs, l’effet massant abordé précédemment par Jean-Michel Cohen est également à prendre en compte. L’on pratique une activité physique parfois intense sans ressentir la transpiration ni le poids de son propre corps, cela permet de lier l’utile à l’agréable !