Ramadan : que manger ? Réponse par Jean-Michel Cohen

Cette page s’adresse aux personnes pratiquant le Ramadan et se posant beaucoup de questions en termes nutritionnels durant cette période. Pour rappel, le Ramadan 2018 a lieu du mercredi 16 mai au jeudi 14 juin. Le médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen propose de répondre à plusieurs demandes quant à l’alimentation durant cette pratique religieuse.

Rappels sur le Ramadan par Jean-Michel Cohen

Le Ramadan, c’est 30 jours où l’on peut manger jusqu’au lever du soleil. Cependant, à partir du moment où le soleil se lève, on ne mange plus et on ne boit plus. Une fois le soleil couché, on peut se remettre à manger et boire normalement.

Le jeûne du Ramadan expliqué par Jean-Michel Cohen

Le jeûne du Ramadan expliqué par Jean-Michel Cohen

Les jours du Ramadan n’étant pas figés chaque année, il peut s’avérer plus facile ou plus difficile à pratiquer selon les heures de lever et de coucher du soleil, précise Jean-Michel Cohen.
Nous ne sommes pas loin du jeûne de 16 heures que préconise de pratiquer ponctuellement le nutritionniste. Cependant, durant ce fameux jeûne l’on peut consommer de l’eau, des bouillons, du café, du thé ou des infusions.

En revanche, durant le Ramadan, la période ensoleillée proscrit toute consommation de liquide, même l’eau, ce qui rend les choses plus difficiles, rappelle Jean-Michel Cohen.

Casser le jeûne, qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela ressemble à un petit déjeuner. Ainsi, Jean-Michel Cohen recommande deux ou trois choses : on a le petit déjeuner à l’occidentale c’est-à-dire 2 yaourts et 1 ou 2 biscottes. On apporte ainsi des protéines, des glucides et des sucres lents dans les biscottes.

D’autres « cassages de jeûne » sont plus typiques du Ramadan. Par exemple, on peut consommer certaines soupes. On va prendre l’assiette de soupe, indique Jean-Michel Cohen, mais il ne faut rien prendre d’autre.

On peut casser le jeûne par du lait et des dattes

On peut casser le jeûne par du lait et des dattes

La troisième façon est de prendre un verre de lait et des dattes, façon typique de certaines parties du Maghreb. On a donc des sucres lents, des fibres.

L’intérêt expliqué par Jean-Michel Cohen

C’est intelligent de procéder ainsi car cela permet de ne pas se gaver au cours du repas. Pour les repas vous pouvez adopter la stratégie d’un régime traditionnel sauf que vous devez augmenter la quantité de féculents et de légumineuses.

On va ainsi consommer des assiettes de crudités, du poulet, pas mal de légumineuses ou de féculents, des produits laitiers, un fruit ou éventuellement une petite pâtisserie pour se faire plaisir, indique le docteur Jean-Michel Cohen.

Certains vont faire un jeûne de 24h c’est-à-dire ne manger et boire que le soir. D’autres vont faire un jeûne de 16 heures c’est-à-dire qu’ils vont se lever pour manger et là il est vivement préconisé de prendre le petit déjeuner traditionnel, toujours avant le lever du soleil.

Ainsi, quels que soient les repas faits lors du cassage de jeûne et le repas du matin, l’on va faire un petit déjeuner traditionnel. Il ne tiendra pas toute la journée : on prend un général un quart de baguette de pain avec du beurre et une source de protéines (fromage, dinde…).

On va y rajouter un produit laitier et un fruit puis l’on va boire énormément d’eau. Jean-Michel Cohen indique qu’il est déconseillé de prendre du thé ou du café car c’est diurétique alors que l’on a besoin d’emmagasiner de l’eau.

Et pour ceux qui ne prennent pas le petit déjeuner ?

Au lieu de manger le repas traditionnel précédemment indiqué par Jean-Michel Cohen, on va davantage se positionner sur un modèle festif avec deux plats pour se faire plaisir et un plat normal. Par « plat pour se faire plaisir », l’on entend par exemple un couscous indique Jean-Michel

On peut se faire plaisir par un couscous

On peut se faire plaisir par un couscous

Cohen ou encore un plat en sauce.

Si l’on a pris un très bon hors d’œuvre et un très bon plat principal, le dessert sera un fruit ou une purée de fruit. A l’inverse, si l’on a pris un repas relativement léger comme une salade, on peut se permettre une pâtisserie en dessert.

En général, la façon de manger de Jean-Michel Cohen sont indiqués à ceux qui veulent (continuer à) bien s’alimenter durant le Ramadan.