Le top 5 des aliments qui font le plus grossir, d’après Jean-Michel Cohen

Vous avez envie de savoir ce qui vous fait grossir et que vous pourriez éviter au moment de faire vos courses et choisir vos aliments  ? Le médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen propose de présenter les 5 aliments à éviter ou limiter le plus possible lors d’un régime amaigrissant.

Grossir et maigrir selon les aliments : la réponse de Jean-Michel Cohen

La première des questions à se poser est : y-a-t-il des aliments qui font impérativement grossir et d’autres qui font impérativement maigrir ? La réponse est non. Cependant il y a des aliments qui font certes plus grossir que d’autres potentiellement que d’autres, ce que Jean-Michel Cohen vous invite à découvrir.

Huile et salade

Le premier des aliments à faire le plus grossir serait l’huile, d’après Jean-Michel Cohen. En effet, 1g de graisse équivaut à 9kcal. Or, l’huile c’est 100% de graisse. En d’autres termes, explique le nutritionniste, lorsque vous mettez une cuillère à café d’huile dans la salade, cela rajoute 99 kcal pour une petite cuillère d’à peine 11 grammes.

L'huile contient beaucoup de calories, rappelle Jean-Michel Cohen

L’huile contient beaucoup de calories, rappelle Jean-Michel Cohen

Ainsi, chaque cuillère à café d’huile rajoute 99 kcal à votre plat, ce qui est considérable! Ainsi, lorsque vous achetez votre petite salade, tout va dépendre de la quantité de matières grasses contenues à l’intérieur, via l’huile de la vinaigrette. Beaucoup de fabricants de salades n’hésitent pas à rajouter de la matière grasse (environ 3 cuillères à café d’huile) pour une texture plus onctueuse et une meilleure conservation du plat, indique Jean-Michel Cohen.

Et ces 3 cuillères à café d’huile représentent à elles seules la même valeur calorique que la salade. En d’autres

termes, sans huile c’est comme si vous aviez en termes caloriques mangé la moitié d’une salade.

Ainsi, qu’il s’agisse de l’huile d’olive ou de l’huile de tournesol, sans pour autant la condamner, Jean-Michel Cohen rappelle que dans tous les cas de figure, les huiles font partie des aliments les plus riches. Par conséquent, plus vous en prenez, plus vous montez la masse de calories que vous ingérez ce qui en fait un aliment qui fait plus grossir que les autres.

Le beurre

Vous vous en doutiez sûrement, le beurre fait partie des matières grasses sauf que 100 grammes de beurre équivalent à 750 kcal (pour l’huile cela correspond à 900 kcal). Beaucoup de gens optent par conséquent pour une alternative au beurre : la margarine, comme le rappelle Jean-Michel Cohen, voire même de la margarine allégée. Ce qui se comprend car le beurre, en étant une matière grasse : 10g de beurre équivalent à 75 kcal.

Toutefois, c’est la même chose pour la margarine à une différence près que rappelle Jean-Michel Cohen. La margarine est une émulsion d’huile dans l’eau. Ainsi, en vérité, ça n’est pas une matière grasse laitière mais de l’huile.
Conclusion : la margarine est équivalente à l’huile donc elle fait partie des aliments qui font le plus grossir également, rappelle Jean-Michel Cohen.

Déclinaison du beurre et de la margarine

Le beurre et la margarine sont également des matières très grasses

Le beurre et la margarine sont également des matières très grasses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, explique le nutritionniste, chaque fois que vous mettrez du beurre ou de la margarine dans un plat (ex : tartines beurrées que l’on peut consommer mais avec modération, beurre dans les pâtes etc.), ce dernier va gagner en valeur calorique donc l’on peut bien sûr assaisonner ses plats avec ces matières grasses mais de façon très modérée si l’on souhaite perdre du poids.

L’incontournable chocolat

Lors du « petit creux » de 16h, l’on a tendance à aller vers le chocolat. Mais malheureusement, le chocolat est gras et sucré. Quel est le problème, nous interroge Jean-Michel Cohen ? La barre de 100g contient entre 450 et 550 kcal. Elle est ainsi, malgré sa petite taille (20g généralement) et sa faible valeur nutritive, très calorique (100 kcal) par rapport aux deux éléments précédemment évoqués.

Les barres chocolatées créent une véritable addiction

Les barres chocolatées créent une véritable addiction

Le chocolat est ainsi très riche et la problématiques de ces produits riches est la suivante : lorsque l’on l’accompagne de sucre à l’intérieur, cela engendre un plaisir gustatif tandis que la graisse amplifie le goût du sucre. Ceci a pour conséquence, indique Jean-Michel Cohen, de nous rendre totalement dépendant de ce produit, nous sentir certes bien, ce qui nous incite souvent à prendre une deuxième barre chocolatée.

L’apéritif de début de soirée

Alternative au goûter de 16h, l’apéritif de début de soirée, que présente Jean-Michel Cohen. Il n’est ainsi pas rare de boire un petit verre de vin ou de bière ou encore, si vous n’aimez pas l’alcool, un petit verre de jus de fruits. Malheureusement, si vous souhaitez suivre un régime amincissant, il va falloir éliminer ou tout du moins grandement limiter ces produits.

Bien qu’ils ne soient pas si caloriques que ça, ils contiennent 12g de sucre pour 100g soit plus de 10% alors qu’il s’agit d’eau sucrée dans le cas des jus de fruits. Un produit qui se digère extrêmement vite et n’apporte aucune satiété ; c’est ce que l’on appelle des calories vides. En effet, ajoute le docteur Jean-Michel Cohen, elles ne nourrissent rien en dehors d’un sucre qui va être consommé très rapidement ou stocké sous forme de graisse et par contre, encore une fois, peu nourrissant. Par conséquent, l’on a tendance à en reprendre ou à ne pas le compter dans le « bilan calorique ».

Parmi les boissons qui risquent de faire le plus grossir, citons le vin blanc et la bière.

L'éthanol est également très calorique

L’éthanol est également très calorique

Premièrement, le vin blanc contient de l’éthanol. Et l’éthanol, explique Jean-Michel Cohen est ce qui vaut le plus cher en calories après les matières grasses (précédemment évoquées). Les matières grasses contiennent 9kcal par g tandis que l’éthanol 7 kcal. Il se situe donc entre le sucre et les matières grasses en termes de calories. Ainsi, ajoute Jean-Michel Cohen, lorsque vous prenez du vin, vous ne prenez pas de sucre (sauf dans les vins liquoreux ou les cocktails auxquels on ajoute du jus de fruits).

En revanche, dans la bière il y a du sucre, précise le docteur Cohen. Il y a certes moins d’alcool que dans le vin mais le taux de sucre est supérieur à celui-ci. Ainsi, les trois « boissons apéros » présentées par le nutritionniste Jean-Michel Cohen représentent des calories vides non nourrissantes. Ainsi, cela n’empêchera pas que vous mangiez un repas complet par la suite, augmentant encore le nombre de calories ingérées.

Les fruits secs oléagineux

Les fruits secs sont à consommer avec modération également

Les fruits secs sont à consommer avec modération également

Pistaches, amandes, graines de tournesol, cacahuètes, pignons de pin…sont très prisés notamment lorsque l’on grignote ou pendant l’apéro, pourtant ce sont des aliments à forte teneur calorique. Ils sont qualifiés d’oléagineux car ils sont utilisés pour fabriquer de l’huile.

En d’autres termes, explique Jean-Michel Cohen, lorsque l’on prend une poignée d’amandes soit 20g environ, l’on retrouve le problème diététique de la barre de chocolat : très peu de volume pour beaucoup de calories. Ils sont certes intéressants d’un point de vue nutritionnel (fibres, oméga 3, oméga 6 donc bons pour la santé) mais dès que l’on a dépassé une certaine dose (sans s’en rendre compte) et bien ces produits feront grossir quand même.

Et le pain ? Réponse par Jean-Michel Cohen

Sachez que le pain en lui-même ne fait pas grossir, tout dépend de la quantité ingérée comme l’huile et le beurre. Le pain est un féculent qui nourrit les muscles, rappelle Jean-Michel Cohen mais il fait grossir à mesure par exemple où les pains industriels ne prodiguent pas la même sensation de mâche qu’avec de la baguette, ainsi l’effet rassasiement manque. Deuxième problème : le pain de mie industriel ne contient pas seulement de la farine mais également un peu d’huile et un peu de sucre.

Ainsi, au lieu d’avoir la traditionnelle baguette du boulanger, on a un pain de mie déjà riche en matières grasses, indique Jean-Michel Cohen et également déjà sucré en général.

La conclusion du docteur Cohen

Lorsque l’on veut faire attention à sa ligne ou perdre du poids, il faut ainsi contrôler les huiles, le beurre, les barres de chocolat, les boissons sucrées qui aiguisent l’appétit, on surveilla sa consommation de fruits secs et oléagineux et l’on favorise la baguette au pain de mie, conseille Jean-Michel Cohen.