Jean Michel Cohen : Alerte sur les boissons sucrées

Les boissons sucrées sous forme de canettes ou en bouteilles sont si rafraîchissantes en cette période estivale qu’il se consomme 49 canettes par seconde en France. Ce produit devient addictif car plus on en boit, plus on a envie d’en rajouter. Focus sur ces boissons sucrées par le docteur Jean-Michel Cohen.

Le résultat de cette surconsommation semble mécontenter les chercheurs parmi eux le médecin nutritionniste Jean Michel Cohen qui affirme que l’impact de la surconsommation des sodas est négatif pour la santé, ne serait-ce que pour arriver à maigrir. Qui plus est, d’un point de vue nutrition, les boissons sucrées n’apportent rien à l’organisme. Rien à voir donc avec un repas, même léger ou une recette de cuisine minceur.

Les effets négatifs du soda selon Jean Michel Cohen

Les termes de « boisson gazeuse » ou « soda » réfèrent à toute boisson non alcoolisée. Elle contient essentiellement du gaz carbonique, de l’eau, du sucre, des colorants et parfois de la caféine, et finalement des édulcorants. Nombre de ces ingrédients sont non nutritifs selon Jean Michel Cohen, essentiellement les édulcorants rajoutées pour le plaisir gustatif comme la sacarine, Aspartame, Sucralose et la stévia.

Ces édulcorants qui ont un goût sucrés apporteraient peu ou parfois aucune calorie dans une optique de faire mincir les consommateurs. Certains sont même potentiellement cancérigènes comme les cyclamates, d’après le docteur Jean Michel Cohen.

Le sucre n’est pas un grand ami de la santé, d’après Jean Michel Cohen

Les sodas sont une énorme source de sucre, rappelle Jean-Michel Cohen

Les sodas sont une énorme source de sucre, rappelle Jean-Michel Cohen

Le sucre apparaît comme le premier coupable des effets néfastes des boissons sucrées et l’un des ennemi lors d’un régime. En effet, une cannette de soda équivaut 8 morceaux de sucres avalés d’un trait. Pourtant, le glucose est la source de sérieux problèmes pour notre santé. Une fois en surdose, le corps fait appel au pancréas afin de recevoir ces quantités de sucres, afin de créer de l’insuline.

Cette hormone va réguler le sucre et va le diffuser dans tout le corps. Après la consommation d’une cannette de boisson sucrée, le corps connaît un pic d’insuline qui transforme le sucre en graisse, ce qui empêche de maigrir. La répétition de ce processus dans notre métabolisme engendrerait de nombreuses maladies sur le long terme comme d’abord la prise de poids suivi de l’obésité croissante voire du diabète.

Le nutritionniste Jean Michel Cohen ne limite pas ces effets uniquement aux boissons gazeuses mais aussi au jus de fruits. Ce médecin dénonce la consommation des jus de fruits au même titre que celle des sodas. Un verre de 200 ml de jus d’orange contient la même quantité de sucre que 200 ml de coca cola soit 8 morceaux de sucre. Par conséquent, au-delà d’une certaine consommation de sucre « on  excite des facteurs dans notre corps qui ont la propriété de  stimuler la croissance des cellules tumorales » précise le médecin Jean Michel Cohen

Les sodas et maladies de foie

D’après une étude américaine réalisée par des chercheurs, il suffirait de boire deux boissons gazeuses par jour pour accroître le risque de maladies de foie, rapporte une étude de l’université de Tufts (États-Unis). Sur 2635 personnes, ceux qui consommaient plus de boisson de soda par jour ont été plus nombreux à avoir été diagnostiqués d’un trouble hépatique.

La caféine dans les sodas

Par ailleurs, la caféine contenue dans de nombreuses canettes soda peut être à l’origine de nombreux problèmes de santé. Cet excitant pour le cerveau perturberait l’activité cérébrale et l’insomnie finit par s’installer dans la vie de tous les jours. La pression sanguine devient également très élevée, et cela épuise d’avantage le cerveau et fragilise le cœur.

Tout réside dans la modération dans la consommation de sodas

Tout réside dans la modération dans la consommation de sodas

Pour finir, le nutritionniste Jean Michel Cohen ne condamne pas ces produits, et ne donne pas pour conseils à ses consommateurs de les supprimer. Au contraire, il conseille les consommateurs à être dans la modération ainsi que de créer un certain équilibre alimentaire. En effet, si les sodas sont les ennemis des régimes, rien n’empêche de se faire plaisir de temps en temps, mais toujours dans la modération.