Jean-Michel Cohen décrypte le pain de seigle et ses avantages nutritionnels

La traditionnelle baguette de pain blanc

La traditionnelle baguette de pain blanc

Le pain fait partie intégrante de l’alimentation des français. Ou peut-être devrions dire « les pains »? En effet, il existe de nombreux sortes de pain, bien que le pain blanc (ou traditionnelle baguette) reste majoritairement le plus consommé.

Aujourd’hui, le médecin nutritionniste français Jean-Michel Cohen présente une des alternatives au pain blanc qui peut parfois avoir des effets néfastes sur la santé et la prise de poids. Il propose de découvrir plus en détails ce qu’est le pain de seigle et pourquoi il est davantage recommandé dans les régimes.

Description du pain de seigle par Jean-Michel Cohen

Des graines de seigle

Des graines de seigle

Il faut tout d’abord rappelé que le seigle est une alternative au blé. Cependant c’est ce dernier qui est le plus cultivé en France. Néanmoins, nous connaissons tous le pain de seigle car il est particulièrement populaire lors des fêtes de Noël en accompagnement des produits iodés (huître ou saumon par exemple). Il se marie également bien avec les œufs de lump également.

Mais revenons à l’essentiel sur la description précise de ce type de pain avec Jean-Michel Cohen. Il fait par exemple bien faire le distinguo linguistique entre :

-le pain DE seigle qui contient au moins 65% de seigle et

-le pain AU seigle lorsque la proportion de seigle comprise dans l’aliment est plus réduite (10 à 35%)

Cependant, ce type de pain contient tout de même du blé car c’est cet ingrédient qui permet le processus de panification (fabrication du pain avec des étapes comme le pétrissage, le façonnage, la détente, la cuisson…).

Le pain de seigle se caractérise par une texture serrée et un goût parfumé particulièrement prononcé qui le rend délicieux accompagné de produits de la mer comme évoqué précédemment. Il a également pour avantage une meilleure conservation que le pain blanc : le pain de seigle peut ainsi se garder 3 voire 4 jours, précise ainsi Jean-Michel Cohen.

Les avantages nutritionnels de ce pain

Premier avantage non-négligeable de ce pain, notamment dans le cadre d’un régime ou rééquilibrage alimentaire : il figure parmi les moins caloriques avec 233 calories pour 100 grammes contre 258 pour la même quantité de pain blanc.

Jean-Michel Cohen présente les avantages nutritionnels du pain de seigle

Jean-Michel Cohen présente les avantages nutritionnels du pain de seigle

Le pain de seigle dispose également d’un pouvoir rassasiant élevé (grâce à un apport suffisant de sucres complexes), son index glycémique est moindre par rapport à d’autres pains, ce qui limite la sécrétion d’insuline et le risque d’hypoglycémie, le fameux « coup de pompe » de 11h.

Enfin, le pain de seigle apporte divers minéraux bénéfiques pour la santé et la ligne : fer, potassium, calcium, fluor ainsi que de la vitamine B en particulier la B9 aussi appelée acide folique. Jean-Michel Cohen indique que cette dernière joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses maladies graves comme Alzheimer, Parkinson, le cancer ou encore les maladies cardiovasculaires.

Aussi, rappelle Jean-Michel Cohen, sa consommation est conseillé pour tous, et plus particulièrement aux femmes enceintes ou allaitant, aux personnes suivant un régime riche en fibres, à celles souffrant de diabète ainsi qu’aux personnes atteintes de dépression ou aux personnes âgées dont les fonctions intellectuelles tendent à régresser.

Un exemple de recette proposé par le docteur Cohen

Un exemple de recette proposé par Jean-Michel Cohen

Un exemple de recette proposé par Jean-Michel Cohen

Parmi les produits iodés à déguster avec le pain de seigle l’on compte également le crabe et donc par extension la chair de crabe. Il vous faut pour cela 40g de pain de seigle, 120g de chair de crabe, la moitié d’un avocat, la moitié d’un pamplemousse rose, la moitié d’un oignon (rouge ou blanc, peu importe) ainsi qu’un demi-citron.

Au niveau de la préparation, l’on va en premier lieu mixer la chair de l’avocat et l’oignon ensemble avant d’y ajouter le jus du demi citron.

Ensuite, indique Jean-Michel Cohen, après avoir épluché le pamplemousse rose, l’on coupe sa chair sous forme de petits cubes. On va ensuite tartiner la crème d’avocat sur le pain de seigle (frais ou légèrement grillé, selon vos goûts) avant d’y incorporer le crabe émietté et les petits cubes de pamplemousse. Idéal pour servir en apéritif frais pour les journées estivales par exemple !