Les vertus du chocolat selon Jean Michel Cohen

Le chocolat se décline de bien des façons

Le chocolat se décline de bien des façons

Le chocolat, noir, blanc ou au lait, produit fétiche pour de nombreux consommateurs. Par son caractère fondant, fin et intense, il procure plaisir et séduit de plus en plus. Cependant, beaucoup de personnes culpabilisent à l’idée d’en consommer ou d’y penser, souvent par crainte de prise de poids. Jean Michel Cohen, un médecin spécialiste en nutrition, nous délivre ses secrets et conseils quant à ce produit tant aimé et appréhendé en même temps par les consommateurs. Zoom donc sur ce fameux chocolat.

Le chocolat contre le stress

Le chocolat, un antidépresseur naturel, selon Jean-michel Cohen

Le chocolat, un antidépresseur naturel, selon Jean-michel Cohen

La pâte de cacao riche en magnésium est l’ingrédient essentiel du chocolat, rappelle Jean-Michel Cohen. Ce magnésium favorise la relaxation et régule le stress. Renoncer à manger du chocolat c’est donc se priver de cette substance, selon le médecin nutritionniste. Et le manque de magnésium engendre une baisse de l’énergie et de la fatigue qui a des répercussions sérieuses sur le moral. Le manque d’énergie est donc anxiogène.

Par conséquent, le chocolat est un « anti-dépresseur » selon le docteur Jean Michel Cohen. Son bon goût procure du bien-être. Or  selon l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS), le bien-être source de plaisir ferait partie de la définition de la santé. Bernad Waysfeld, nutritionniste partage également cet avis. Il parle du chocolat de la sorte : «  Le chocolat est meilleur marché qu’une thérapie et on n’a pas besoin de rendez-vous ».  Une méthode donc de contribuer à son bien-être via l’alimentation.

Le chocolat contre les maladies du cœur

Le chocolat peut aider à lutter contre les maladies cardiovasculaires

Le chocolat peut aider à lutter contre les maladies cardiovasculaires

De plus, le manque de magnésium favorise le risque de l’apparition d’un infarctus du myocarde (tissus musculaire du cœur)  et augmente les risques de la survenue d’un AVC. Ainsi, puisque le chocolat est une excellente source de magnésium, il serait idéal pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Une étude associée à une consommation de chocolat a été réalisée par un groupe de chercheurs britanniques, qui ont suivi près de 25,000 hommes et femmes durant une période de dix ans.

Le résultat était ceux qui consomment plus de chocolat souffrent moins de problèmes cardiaques :  « une consommation supérieure de chocolat pouvant aller jusqu’à 100 grammes par jour est associée à un risque plus faible de maladie coronarienne et d’AVC […] », soulignent les chercheurs dans un article électronique publié dans la revue spécialisée britannique Heart (groupe BMJ). Ainsi, plusieurs professionnels de la santé nous donnent pour conseils de consommer du chocolat de manière régulière et modérée.

Le chocolat pendant le régime selon Jean Michel Cohen

Le chocolat 100% cacao peut aider à mincir, indique Jean-Michel Cohen

Le chocolat 100% cacao peut aider à mincir, indique Jean-Michel Cohen

Selon le nutritionniste Jean Michel Cohen, le chocolat ne fait pas grossir et même les personnes en plein régime peuvent en manger à condition que ce soit raisonnable. Manger du chocolat pourrait même contribuer à la perte de poids et aider à maigrir. C’est ce qu’affirme en tous cas le médecin cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann. Selon lui le chocolat 100% cacao permettrait de baisser la ghréline qui est l’hormone digestive qui stimule l’appétit.

Et donc, contrairement aux idées reçues, le chocolat ne favorise pas la prise de poids. Jean Michel Cohen rassure les consommateurs en précisant que même au quotidien le chocolat ne fait pas prendre de poids. Il l’a démontré avec une preuve à l’appui, L’étude SU.VI.MAX qui a porté sur les comportements alimentaires de 13 000 français.

Cette expérience a démontré que les consommateurs réguliers de chocolat ne souffrent pas plus de problème de surpoids que ceux qui n’en mangent pas ou rarement. Mais ce nutritionniste n’oublie pas d’ajouter : «  il faut savoir être raisonnable : le tout est de l’intégrer dans une alimentation équilibrée lors d’un régime par exemple » note le docteur Jean Michel Cohen.

Pour cela ce nutritionniste propose une équivalence plaisir, à savoir 15 g de chocolat = 1 portion de fruit ou 15 g de chocolat = 10 g de matières grasses. Ainsi, un petit carré de chocolat pour se faire plaisir n’est pas interdit, si l’on suit le raisonnement de Jean-Michel Cohen, à condition de ne pas manger toute la tablette et tant qu’il s’inscrit dans une alimentation équilibrée !